All humeurs

LA TENDANCE INSTAGRAM #TAGSFORLIKE

Comme beaucoup de personnes en ce moment, j’aime surfer sur instagram en fin de soirée pour me détendre. Il y a de très jolies photos sur tout et n’importequoi, de chiens, de chats, de OOTD (outfit of the day), des inspirations make-up, etc., etc. Puis il y a aussi cette histoire de hashtags (#) qu’on met en dessous des photos, comme ici où on voit mon mini ras le bol du syndrôme inquiétant du ‘Kylie Jenner challenge’.

INSTAGRAM

Vous savez, c’est la mode : se gonfler les lèvres en faisant des effets de succions dans des petits pots en verre. Ce n’est ni joli à voir, ni bon pour la santé de vos lèvres. Le pire dans tout ça, c’est que des youtubeuses très suivies par énormément de jeunes filles, incitent à la montée de cette tendance… C’est à pleurer. Je ne vais pas mettre de video là-dessus, ça ne ferait qu’augmenter leur nombre de vues et puis je m’éloigne un poil de mon sujet !
En ce moment ce qui me fait écarquiller les yeux (mais genre d’un écarquillement phénoménal), c’est le fameux hashtag : #tagsforlike. Il ne me dérange pas vraiment quand c’est pour faire de la publicité de son entreprise ou autre. Il me dérange par contre 100 fois davantage quand c’est pour faire la promotion d’un ‘selfie’.
Comment peut-on en arriver là ? Pour moi, c’est définitivement un appel au secours : Aimez-moi s’il vous plaît ! J’ai besoin d’amour mais surtout de vos ‘like’ ! J’ai besoin qu’on m’aime ! Je vous promets c’est moi qui fait la meilleure bouche en cul de poule ! Regarde moi, regarde ma belle photo dans les toilettes !
Quand je vois ce hashtag, j’ai super pitié. Mais j’ai aussi super peur.
Peur de voir un jour ma propre fille (si un jour j’en ai une), sur ce genre de photo. Qu’elle ait besoin d’un #tagsforlike pour se sentir exister. Qu’elle ait besoin de se mettre à moitié nue pour se sentir désirée, qu’elle ait besoin de ce petit truc à la con pour se sentir aimée…
#tagsforlike ou comment tomber très bas dans l’estime de soi.

6 commentaires

  1. Ouais, ça fait flipper!

    1. N'est-ce pas…

  2. On trouve malheureusement de tout sur les réseaux sociaux, c'est flippant quelque part…à la limite du pathétique :/

    1. C'est le mot : pathétique… le pire c'est que ce sont souvent des filles très jeunes… je me demande ce qu'elles pourront faire dans le futur pour attirer l'attention :/

  3. c'est clair tu as tout dis ! ça fait un peu piter ! et encore s'il n'y avait que ça ! de pire en pire !

    1. oui cest vrai .. si seulement il n'y avait que ça :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!