Atteindre le contenu

TENDANCE SANTÉ : LE YOGA… CHAUD !

J’écris en ce moment même dans une espèce de zénitude intense… très intense. Je sors d’un cours de yoga, comme vous l’aurez deviné, mais pas n’importe lequel. C’est la tendance « santé » du moment – à Montréal, en tout cas : le yoga chaud. C’est comme allier les bienfaits du yoga à ceux d’un sauna, et c’est tout bon ! Avant l’aventure de ce soir, le yoga, c’était pour moi le sport des paresseuses. Je préférais plutôt me défouler dans les cours de Body Combat et autres cours très intensifs, histoire de suer un max. Mais là, belle surprise…

Il fait au moins 30°C dans la salle, un sacré choc thermique quand dehors, il fait -30°C ! Pendant les 5 premières minutes, je ne suis pas très à l’aise. Les gens autour ont tous l’air de « VIP » du yoga. Tous, sans exception, enchaînent les mouvements avec un naturel surprenant… Et d’un coup, se mettent à pousser un sorte de « Ommmm ». Ce qui a formé un bourdonnement des plus étranges, mais d’un effet très spirituel. Ca y est, je me lance. Je pousse aussi mon premier « Ommmm », histoire de me faire accepter par cette espèce de « secte ».
C’est bien du yoga ; on s’étire, on travaille chaque partie de notre corps en maintenant des positions que je ne pensais même pas être capable de faire. Là, je découvre que j’ai certains muscles cachés ! Comme quoi, passé 25 ans, on peut encore se surprendre. Oui je parle beaucoup de mon âge, mais c’est comme ça, j’ai développé le complexe du temps-qui-passe-trop-vite-mais-pas-assez-dans-ma-tête.
Au bout de 15 minutes, je sue comme jamais, ça glisse de partout. Bref, on devient tous des grosses flaques qui respirent forts et qui grognent parfois, ça devient difficile de maintenir certaines positions mais on y va, on persiste et on est fier. 
1h30, c’est bien assez pour détruire toutes les toxines, étirer tous les muscles et gagner en souplesse. Mais surtout, ce qui est TRES encourageant, c’est que le yoga chaud brule environ 600 calories, l’équivalent d’une heure de natation intense !! Super bonne nouvelle pour une « handicapée » de la nage que je suis… Mais ne parlons pas de choses qui fâchent !

Zen, restons zen 🙂

Commenter en premier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!